fbpx
atelier ju logo blanc

Quel(s) service(s) avez-vous besoin ?


Comment avez-vous découvert Atelier Ju ?
RecommandationGoogleRéseaux sociauxAutre

lexique du graphiste

Lexique du graphiste pour faciliter la communication

Il est parfois compliqué de comprendre tous les mots qu’un graphiste emploi pour parler lors de ses projets. Je me suis dit qu’un petit lexique du graphiste serait utile et pratique. Je vous ai épargné les mots techniques qui ne vous serviront pas. Ici, ce sont des mots que j’utilise au quotidien pour parler à mes prospects et clients. Évidement si certains vous viennent à l’esprit, vous pouvez me les soumettre en commentaire, je les ajouterai.

Le processus

  • Brief : un projet commence toujours avec un brief. Il s’agit de la demande, du cahier des charges. Il peut être réécrit et envoyé au client mais il peut aussi juste être fait par échanges de mails, au téléphone ou en face à face. Tout dépend de la prise de contact et de la complexité du projet. Pour ma part, j’envoie un brief écrit qui récapitule la demande lors d’une création de logo ou bien lors d’un gros projet.
  • Moodboard / planche tendance : Lors d’une création d’identité, que ce soit pour un logo ou tout autre support, s’il n’y a pas de charte graphique établie, le moodboard permet de créer un univers graphique et de le faire valider auprès de son client afin d’aller dans la bonne direction pour les recherches graphiques. Il se compose généralement d’images, de photos, de couleurs, parfois de typographies…
  • Allers/retours : Lorsque l’on emploi ces mots, c’est pour parler des différents retours modifications que nous allons faire lors d’un projet. On va créer, l’envoyer au client, qui va nous le renvoyer et ainsi de suite. Le nombre d’allers / retours est inscrit sur un devis pour mettre une limite et éviter de passer beaucoup plus de temps que prévu sur une création. Il est possible de faire évoluer le devis afin d’ajouter plus d’allers/retours. 
  • Maquette : Il s’agit du fichier avec le contenu mis en page mais pas forcément finalisé.

Le contenu

    • Slogan / baseline : Il s’agit d’une phrase courte qui est censée retranscrire l’activité ou bien attirer la cible. Elle sera, par exemple sous un logo ou bien sur un flyer. Il aide à comprendre le message.
    • Typographie / police : On parle ici de l’écriture. Il en existe une multitude et appartiennent à des classifications. Sachez que l’on peut en trouver des gratuites et libres de droits mais parfois nous devons les acheter pour parfaire un projet. Chercher la bonne police peut parfois prendre un temps considérable !

Caractéristiques techniques

  • RVB : rouge vert bleu. Un fichier RVB va être pour l’utilisation web afin que les couleurs soient calibrée pour les écrans.
  • CMJN : cyan, magenta, jaune, noir. Un fichier CMJN va être pour l’impression. Si vous remarquez ce sont les quatre couleurs que l’on retrouve dans un imprimante. Lors d’une impression d’un fichier en CMJN, les couleurs seront très bien retranscrites, en revanche, l’impression d’un document RVB risque de modifier les couleurs.
  • Traits de coupe / croix : Il s’agit de petits traits aux coins du fichier. Ils servent à l’imprimeur afin de savoir où il doit couper pour avoir le format final.
  • Fond perdu : Pour avoir un document propre après l’impression, il faut faire dépasser les images et aplats de couleurs pour ne pas avoir de marges non voulues sur les côtés de son document. Cette petite partie tout autour du document s’appelle le fond perdu. Il sera coupé en suivant les traits de coupe.

Les fichiers

  • JPEG : Le jpeg est un fichier légé. Il peut être utilisé pour l’impression de document administratif par exemple, mais risque d’être pixélisé et donc de mauvaise qualité s’il est agrandit. 
  • PDF vectorisé : C’est celui dont on va se servir pour l’impression ou bien l’agrandissement. Il garde parfaitement la qualité et est donc le plus sûr pour une qualité optimale lors de l’impression.
  • PNG : Le png à comme particularité de gérer la transparence. C’est-à-dire qu’il ne va pas avoir de fond. Un logo en PNG, pourra alors être mis sur un fond coloré pour un flyer par exemple ou bien sur une photo.
Vous avez des doutes sur vos supports existants ?
Vous ne savez pas quel format / support choisir ?
Vous avez besoin de conseils ?

Poster un commentaire