fbpx
atelier ju logo blanc

Quel(s) service(s) avez-vous besoin ?


Comment avez-vous découvert Atelier Ju ?
RecommandationGoogleRéseaux sociauxAutre

Graphiste freelance – 3 ans – le bilan

On est le 25 septembre. 3 ans pile, sur le papier, que j’ai créée ma micro-entreprse. Le temps passe vite, mais en même temps j’ai l’impression d’avoir fait tellement choses pendant ces 3 années. Je ne suis pas du genre à écrire des bilans tous les ans, mais là je me suis dis qu’il était temps de mettre des mots sur ce que j’avais accompli et mes objectifs pour les années à venir.

Mes croyances du début

Quand j’ai débuté, je sortais des études. 3 ans d’arts appliqués, 2 ans de BTS en graphisme et 1 an en alternance dans une imprimerie pour obtenir ma licence. À ce moment là ma volonté était d’avoir ma liberté de créer pour moi et mes clients et non pas avoir des personnes au-dessus pour brider ma créativité. Le freelancing était une évidence.

Mais j’étais loin d’imaginer ce que ça demandait. Beaucoup de discipline, parce que oui travailler chez soi c’est cool, mais si on ne s’impose rien, on ne gagne pas d’argent. Me faire connaître. Au tout début, je revenais en Sarthe après avec passé 3 ans dans d’autres villes. Il a fallu que je me crée un réseau professionnel. Je pensais vraiment qu’en restant derrière mon ordinateur j’arriverai à trouver des clients… C’est pas totalement faux, mais comparé à aujourd’hui, j’ai trouvé la plupart de mes clients grâce à mes rencontres, à m’être investie dans une association de créatif dans ma ville, etc. Quand j’ai commencé à sortir de chez moi, ça a tout de suite été plus simple et plus vite. Aujourd’hui je rencontre mes clients en réel, dès que je peux et ça change tout.

La spécialisation pour me démarquer

✍🏻  En services

Quand je me suis lancée, je proposais sur mon site mes services en création de site internet, mais aussi en motion design (animation de formes…), sauf qu’en y réfléchissant je ne savais pas réellement comment procéder avec ce type de prestation avec un client, comment estimer mon temps, comment chiffrer, etc. J’ai appris ces compétences lors de mes études mais ce n’était finalement pas assez poussées pour le proposer à des clients. C’est que plus tard que j’ai compris qu’il fallait les retirer de mes services et me concentrer sur la création graphique en tant que telle. D’ailleurs, c’est ce pourquoi on me contactait.

Au fur et à mesure, j’ai ajouté l’illustration comme service car ça peut être une différenciation non négligeable dans un projet que d’avoir ses propres illustrations non trouvées sur le net. C’est une prestation qui plait de plus en plus, et cerise sur gâteau, j’adore ça !

Du côté des particuliers, j’ai ouvert une boutique Etsy pour vendre de la papeterie, m’ai ce n’est pas chose facile de réussir à les vendre. Il faudrait en parler plus souvent et faire de la pub, mais je n’ai pas beaucoup de temps pour m’en occuper. J’ai aussi décidé de garder les faire-part pour les particuliers car c’est une chose que j’adore réaliser.

👥  En clientèle

J’ai appris au fur et mesure qu’il était mieux de se spécialiser et de trouver une clientèle cible pour créer une expertise. Après avoir travaillé sur des projets de plusieurs univers, plusieurs secteurs, je savais pertinemment que ce que je préférais c’était le domaine culturel. Créer des affiches de spectacles, des livrets de saison culturelle, des programmes d’événements… Mais j’étais aussi très attachée à la création d’identité visuelle pour les petites entreprises et surtout si elles se trouvent près de chez moi. C’est la raison pour laquelle j’ai décidé de garder ces deux cibles comme mes principales.

🔍  à l’Atelier Ju, il a eu

(entre autres) et sans compter ma communication personnelle.

20 flyers

10 logos

8 visuels Instagram

7 affiches illustrées

6 livrets / livres / catalogues

5 bannières Facebook

5 Faire part

4 cartes de visite

 

 

4 dépliants

3 marques pages

3 kakemono

2 cartes de vœux professionnelles

2 bâche publicitaires

2 grands jeux illustrés

1 covering camion

 

 

Les formations pour avancer plus vite

Pendant ces trois années, je me suis beaucoup formée. Au début avec du contenu gratuit que l’on peut trouver un peu partout, article de blog, post Instagram, masterclasse, etc. Et puis petit à petit dès que j’avais du budget, j’ai commencé à acheter des formations plus complètes pour gagner en compétences et faire évoluer mon entreprise.

Celle qui m’a le plus aidé, c’est celle de Julia et Julie sur la création de contenu. N’ayant jamais aimée la prospection du type, mails à gogo, appels téléphoniques, visites en réel, je me suis penchée sur la question du contenu pour prouver mon expertise et montrer que je suis là, j’existe et je suis disponible pour mes potentiels clients. Et pour le moment ça fonctionne pas mal.

Actuellement, je suis inscrite à une formation sur l’illustration d’Ëlodie qui vient tout juste de commencer. J’ai hâte de m’y mettre et de voir ce qu’elle peut m’apporter de ce côté là pour développer mes prestations en illustration.

Mes finances en constante évolution

Les deux premières années, c’était les montagnes russes sur mon compte en banque pro. Il y avait même des mois à 0, mais ça ne m’inquiétait pas plus que ça. J’ai toujours réussi à vivre sans trop me restreindre côté dépenses, c’est le principal de mon point de vue. Aujourd’hui, mes exigences sont à la hausse. Tout au long de cette année, j’ai fait en sorte de me verser un salaire digne de ce nom tous les mois du même montant et ça à plutôt bien fonctionné, même avec la crise sanitaire. Mes objectifs pour les années qui vont suivre vont être de me stabiliser encore plus, d’augmenter mon chiffre d’affaires et mon salaire qui va avec.

3 ans de micro-entreprise c’est aussi passer à 22% de charges sur le chiffre d’affaires et croyez-moi ça se sent beaucoup ! Merci l’accre (aide pour les micro-entreprises) pour ces 3 années. Côté comptabilité, ma gestion n’était pas très glorieuse, mais je gère tout ça avec Freebe désormais, ce qui m’aide clairement à ne pas passer à côté d’une facture impayée, d’une déclaration à faire, etc. Et en plus de ça, je peux voir les schémas d’évolutions de mon entreprise et ça c’est top pour les bilans ! Je n’ai plus peur de dépenser pour mon entreprise. Si j’ai la trésorerie, j’y vais, ça ne peut que m’aider à avancer.

👉  Si vous voulez voir d’autres outils que j’utilise, j’ai créée une page dédiée.

Pour terminer, je voudrais dire que je ne regretterai jamais de m’être lancée. J’ai mis du temps à me développer, mais je n’ai jamais été dans la difficulté pour autant. Il y a 3 ans, je me lançais dans l’inconnu et jamais je n’aurai imaginé en être la aujourd’hui à travailler sur des projets qui me passionnent chaque jour avec des clients adorables et que je choisi.

Vous avez des doutes sur vos supports existants ?
Vous ne savez pas quel format / support choisir ?
Vous avez besoin de conseils ?

Poster un commentaire